Connexion au site

Identifiant

Mot de Passe


Vous n'avez pas encore de compte personnel ? Vous devriez en créer un. Une fois enregistré vous aurez certains avantages, comme pouvoir modifier l'aspect du site, ou poster des Commentaires signés...
Petites Annonces
Il y a 8 annonce(s)

Consulter  

Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Ephémérides
En ce jour...

Sondage
Quelle est votre fréquence de visite sur Ilotech ?
 Plusieur fois par jour
 Une fois par jour
 Plusieur fois par semaine
 Une fois par semaine
 Plusieur fois par mois
 Une fois par mois
 Quelque fois
 C'est la première fois

  Results, Résultats

  • Votes : 2859
Article du Jour
Il n'y a pas encore d'Article du Jour.
Activité du Site

Pages vues depuis 01/04/2001 : 84 370 544

  • Nb. de Membres : 11 332
  • Nb. d'Articles : 1 068
  • Nb. de Forums : 129
  • Nb. de Sujets : 48
  • Nb. de Critiques : 4

Top 10  Statistiques

Compteur de visites
Compteur Journalier
Compteur annuel
Information

npds_logo

Interview : A little big man !

Jeudi 18 juillet 2002 @ 20:34:31  |  Auteur: ilotech
Rechercher dans Pabx-fr
Ilotech vous présente la premiére interview d'un ilotien , pour l'ouverture de son nouveau site "Pabx-fr" , Marc Chutet c'est prété de bonne grâce à cette exercice de style.
De toute l'équipe ilotech, merci Marc !
  • le site : www.pabx-fr.com


    Photo de famille


    Bonjour marc, peux tu nous parler un peu de toi, tes passions ? ton métier...
    Bonjour, je suis un père de famille ( trois enfants ) et j’ai débuté comme apprenti téléphoniste, il y a environ 18 années. Je n’aime pas le sport ( à part la formule 1 ), et préfère à 250 % le modélisme ferroviaire ( en échelle HO 1/87 fine scale ), mes autres passions sont les voyages et le cinéma sans oublier les romans d’espionnage comme Tom Clancy. J’adore mon métier de téléphoniste, car cela m’a permis de découvrir : “ les relations clientèles ”, “ les soirées passées dans un sous-sol à charger des binaires ou autres dans un pabx qui n’en voulait pas ”, “ les centaines de bons de dépannages à remplir et les embouteillages qui vont avec ”. Je suis passé d’apprenti vers le montage, puis vers le dépannage, pour continuer en autodidacte vers de notions de services plus approfondies ( comme l’expertise ou le développement ), pour aboutir aujourd’hui au métier de Consultant en télécommunications.

    Je crois que tu es à la base d'un progiciel de Help desk ? Tu peux nous en dire quelques mots ?
    Le progiciel ‘Logiciel de Gestion des Incidents’ qui tourne toujours chez de nombreux clients, était vraiment un défi pour moi. Pourquoi utiliser des centaines de feuilles Excel pour faire des dépannages ( Tél ou info ), des demandes de transferts, des statistiques,alors qu’en faisant compliquer, on peut améliorer le service interne ( gestionnaire de site et techniciens satisfaits ) et part la même occasion rendre un fidèle service au client ( Statistiques en tout genre, Planning des techs, Traçage des événements, etc.… . La seule chose que j’avais oublié était de vendre cette application maison à la société qui m’employait. Ce genre de progiciel est très demandé dans certains appels d’offres d’infogérance, et correspond réellement à une demande client de nos jours ( surtout par l’intranet de l’entreprise cliente ).

    Ton parcours professionnel t'a conduit en dehors de nos frontières je pense en particulier à l'Inde , racontes ?
    Hé, oui, mon parcours m’a conduit à découvrir les continents africains, européens et asiatiques pendant plus de six années à peu près ( j’ai arrêté de compter les billets d’avions depuis longtemps, et ma carte Air France m’a permis certaines libertés comme des voyages gratuits ). La période la plus dur pour moi, était ma mission en Sierra Léone, et le moment le plus exaltant était l’atterrissage sur Roissy à l’intérieur du cockpit d’un Boeing. J’ai été invité par plusieurs Ambassadeurs de France dans certains pays, et cela m’a permis de nouer des liens profonds. L’Inde était pour moi, le lieu réel de l’aboutissement des derniers services rendus en tant que téléphoniste pur et dur ( version ‘export’ qui ne ressemble en rien à une version France classique, c’était tout simplement du sport intellectuel ). J’en ai profité pour visiter le Taj Mahal que je vous recommande vivement, mais la vie est dur lorsque l’on s’exporte comme cela et surtout quand l’employeur claquait des doigts pour que j’aille plutôt dans ce pays au lieu de celui-là. En tout cas, je suis particulièrement satisfait et heureux d’avoir pu visiter plusieurs dizaines de pays.

    Comment vie tu les bouleversement de ces 4 dernières années dans les télécommunications ?
    C’est difficile de projeter le bouleversement dans mon esprit, car je vivais en même temps un bouleversement dans mon activité professionnel. Mais néanmoins, cela m’a permis d’apprendre encore plus vite des sujets ou techniques que je souhaitais mettre en œuvre et ainsi de les publier un jour ou l’autre sur un support quelconque ( comme le CD-ROM ou l’intranet ). Ces quatre dernières années ont été enrichissantes du point de vue : Suivi de projet, Management, Administration d’un grand réseau de 4400, Recettes VSR, etc.… Les quatre dernières années ont été aussi le développement de téléphonie sur IP et voix sur IP, bref les constructeurs se sont mis à fond dans ces technologies IP.

    Tu travailles, je crois, dans le milieu bancaire , les cours de bourse actuelle impactent- elles les investissements dans les services techniques ?
    Les analystes traduisent la vie d’une entreprise en quelques mots et réunions, ce qui peut influencer considérablement la durée de vie d’une société ( petite ou moyenne ), et tout cela sans parler des énormes déficits des grosses entreprises de télécommunications. Quand le Dow Jones et le CAC40 baissent, les clients potentiels fondent comme neige au soleil ( et les budgets prévisionnels également ). Donc, effectivement les cours de bourses affectent les entreprises lourdement et surtout le monde des télécommunications. Tout le monde s’est jeté à corps perdu dans l’UMTS, le renouvellement des mobiles, les backbones, et puis d’un seul coup : on s’aperçoit que finalement, il faut plutôt vendre du service au lieu de matériel fraîchement sorti des usines. C’est vrai, plus la bourse va s’affoler, et plus le métier de technicien ou d’ingénieur change très vite et dangereusement.

    Tes premiers contacts avec le web remonte à quand ?
    Depuis sa création, à l’époque j’utilisais les services de Compuserve avec un browser Mosaic ( je crois bien ). C’était vraiment une découverte intéressante pour moi et je découvrais un autre monde ( comme Christophe Colomb ). A l’époque, je bidouillais sur mon Apple IIe pour faire un service Minitel avec une carte de détection d’appel et j’utilisais mon Minitel première génération en inversement le modem intégré par des commandes en utilisant l’assembleur du processeur 6502. Je sentais bien que le monde Internet allait considérablement changer, mais je n’arrivais pas à estimer la durée de vie de ce réseau ( qui était militaire avant, ne l’oublions pas, et qu’il était censé résister à une attaque atomique durant la guerre froide ). Les universités l’utilisaient déjà à cette époque, et c’est grâce à eux que le monde Internet est vraiment devenu celui que nous voyons aujourd’hui. Nous sommes entrés dans une position intermédiaire, et déjà le super-internet existe et est utilisé pour les grosses entreprises ou universités.

    Dans quel conditions t’es-tu intéressé à ces techniques ?
    La technologie m’a toujours intéressé et plus particulièrement celle-ci. Au vu des nombreux magazines qui fleurissaient au fur et à mesure, cela m’a donné une idée, et comme j’aime bien les jeux de constructions, j’ai considéré cela comme une tour à construire avec mes outils et mon huile de coude.

    Quelle expérience retires tu de ton premier site chutet.net ?
    Une expérience très enrichissante. C’était pour moi, un colosse énorme que j’observais de tout en bas, et j’avais du mal à l’escalader ou plutôt à l’ériger. Cela représentait un défi personnel que je me devais d’atteindre afin d’acquérir une expérience de plus. Plusieurs mois après, la consécration venait du nombre de visiteurs qui surfait sur mon site, ainsi que les e-mail que je reçois toujours d’ailleurs en me remerciant d’avoir signalé une anarque téléphonique par exemple ou en me signalant des précisions sur des sujets comme le GPRS.

    C'est pas trop galčre de trouver le temps de s'occuper d'un site web ?
    Si, car le temps compte beaucoup et est très cher. Donc, il faut trouver l’adéquation entre la mise à jour des sites internet et l’emploi du temps familial et professionnel. Je suis particulièrement heureux de pouvoir informer et dialoguer avec collègues et amis, que ce soit des français ou étrangers, que ce soit des informaticiens ou téléphonistes, que ce soit des administrateurs ou des consultants concurrents. La priorité est bien pour moi, l’information technique et les petites bidouilles ou liens qui peuvent aider les autres.

    Peux tu nous en dire plus sur "pabx-fr" ton nouveau site ?
    Il ne s’agit pas d’une pâle copie du site chutet.net , mais d’un nouveau site entièrement dévoué au PABX. Car le PABX prend des dimensions qui font des divergences entre le téléphoniste pur et l’informaticien. Il faut que le téléphonistes se métamorphosent en ayant le plus possible plusieurs cordes à leurs arc. Le PABX standard peut très bien migrer en TOIP, et ainsi le téléphoniste sera à la fin de la chaîne de fournisseur de services. Les projets d’infrastructures dans le domaine du câblage s’accélèrent nettement, et les PABX entament leurs mutations. Il est donc important que nous prenions le train en marche et sans précipitation, afin de ne pas se laisser distancer. C’est pourquoi, j’ai ouvert un site www.pabx-fr.com qui centralisera au maximum les technologies afin de vous informer au maximum de mes possibilités.

    Enfin, je profite de cet interview pour signaler que le site www.chutet.net et www.chutet.com seront dédiés dans quelques mois, à la création de mon arbre généalogique.

    Ps : Pour une interview contacter : webmaster@ilotech.com

  • Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

    Temps : 0.1379 seconde(s)